S’inscrire à la Newsletter

Verrue plantaire

Home/Podologie/Verrue plantaire

décembre 5, 2022

Verrue plantaire

Verrucae plantaris, généralement appelée verrue plantaire, sont des lésions cutanées de la zone plantaire causées par l’infection des kératinocytes par l’agent HPV (virus du papillome humain).
Habituellement asymptomatique, elle touche cependant les enfants, les adolescents et les personnes immunodéprimées, et peut provoquer des douleurs et des malaises ainsi que des lésions étendues et visuellement répulsives.
Après son implantation, le VPH est excrété par les cellules épithéliales desquamées et les particules peuvent ainsi infecter d’autres hôtes et contaminer des sites, cette transmissibilité virale étant fortement facilitée par les stratégies thérapeutiques utilisées, qui reposent sur des traitements symptomatologiques ou qui visent à éviter contact (ce qui est d’autant moins prudent compte tenu de son omniprésence).
Les stratégies de traitement actuelles ont de faibles taux de réussite dans l’élimination des lésions, qui sont notoirement résistantes et récurrentes[i], notamment parce qu’elles ne se concentrent généralement pas sur l’infection virale[ii] elle-même, mais sur son signe visible.
Compte tenu de la forte propension à la résistance au traitement des verrues plantaires et du fait qu’il n’y a pas de praticabilité et/ou de méthode de prévention efficace, il est essentiel que nous trouvions de nouvelles façons de lutter contre ce processus infectieux qui élimine l’agent sans action délétère sur les tissus, pour pouvoir contrôler les lésions et leur transmissibilité.

Huiles Ozonées – une option?

Les huiles ozonées sont très efficaces contre ce virus, car les trioxolanes, les lipoperoxydes et les aldéhydes qu’il contient sont cytotoxiques pour les micro-organismes.
Les huiles ozonées, par l’oxydation des phospholipides et des lipoprotéines endommagent la capside virale, perturbant le cycle de reproduction, empêchant le contact virus-cellule et induisant la peroxydation. Les cellules dont les parois cellulaires ont une faible composante enzymatique sont plus vulnérables aux attaques virales mais aussi plus sensibles à l’oxydation, étant ensuite éliminées de l’organisme et remplacées par des cellules saines.
Les huiles produisent au contact de la peau des ozonides qui favorisent une production accrue d’interféron, facteur de nécrose tumorale et d’interleukine-2, déclenchant une signalisation cellulaire en cascade sur diverses réactions immunitaires ayant un impact sur l’invasion et la réponse immunitaire spécifique.
Données d’une publication d’avril 2021[iii] font référence à son utilité dans la lutte spécifique contre le VPH, alors qu’une autre publication de 2012 l’avait déjà évoquée.
Son utilisation sur les verrues HPV gynécologiques a également été signalée avec succès en juin 2021.[iv].


[i] Sanclemente G, Gill DK. Human papillomavirus molecular biology and pathogenesis. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2002 May;16(3):231-40. doi: 10.1046/j.1473-2165.2002.00419.x. PMID: 12195562.

[ii] Doorbar J, Egawa N, Griffin H, Kranjec C, Murakami I. Human papillomavirus molecular biology and disease association. Rev Med Virol. 2015 Mar;25 Suppl 1(Suppl Suppl 1):2-23. doi: 10.1002/rmv.1822. PMID: 25752814; PMCID: PMC5024016.

[iii] Radzimierska-Kaźmierczak M, Śmigielski K, Sikora M, Nowak A, Plucińska A, Kunicka-Styczyńska A, Czarnecka-Chrebelska KH. Olive Oil with Ozone-Modified Properties and Its Application. Molecules. 2021 May 21;26(11):3074. doi: 10.3390/molecules26113074. PMID: 34063952; PMCID: PMC8196576.

[iv] Scientific rational for the medical application of ozonized oils, an up-date. Ozone Therapy Global Journal; Vol 11, No 1 (2021): Ozone Therapy Global Journal

Voir la version complète

Autres articles d'intérêt

Verrue plantaire

5 de décembre, 2022|

Verrucae plantaris, généralement appelée verrue plantaire, sont des lésions cutanées ...

Acné

3 de mai, 2022|

L'acné vulgaire est une maladie pilo-sébacée qui touche plus de ...

Go to Top